LES VOLCANS JAVANAIS

LES VOLCANS JAVANAIS

Deux volcans javanais à ne pas manquer lors de son voyage en Indonésie

L’Indonésie et ses 13 466 îles, le plus grand archipel au monde, centré sur la convergence des plaques tectoniques pacifiques, eurasiatiques et australiennes, disposent de ce fait d’un nombre de volcans incommensurable. Autour de 150 volcans sont encore actifs, soit le total sur terre le plus élevé pour un seul pays. Ceux-ci sont, pour la plupart, ouverts aux visites et offrent, entre le pied, l’ascension et le bonheur d’être au sommet, une virée unique aux voyageurs.

L’île de Java qui abrite en ses terres les trois plus grandes villes du pays : la capitale Jakarta, Surabaya, et Bandung, est le pan terrestre le plus fourni de l’archipel avec plus de 40 volcans actifs. Située en plein cœur de « la ceinture de feu », cette zone est devenue l’île principale du territoire à partir du VIIIe siècle grâce au développement d’une riziculture prospère qui permit aux différents royaumes de construire de nombreux édifices, notamment religieux. Les cendres volcaniques post-éruptions ont grandement contribué à la fertilité de ces sols et sont par conséquent inhérentes au développement historique de l’Indonésie. Les volcans de Java sont devenus au fil du temps des lieux touristiques prisés des voyageurs de passage pour leur authenticité, leur originalité, les randonnées sans pareil nécessaires à leur ascension et l’immersion naturelle qu’ils peuvent offrir. En voici deux des plus beaux et importants du pays que vous pourrez visiter lors de votre séjour en Indonésie. Attention toutefois, ces volcans peuvent être gravis mais sont toujours actifs, le risque zéro n’existe donc pas.

 

Le mont Bromo

Départ de notre visite sur la partie orientale de l’île de Java. La ville de Malang, située dans une vallée entre montagnes et volcans, sera votre point de repère. Vous vous trouvez ici dans la caldeira Tengger, les caldeira, en français « chaudron », décrivant les zones de dépressions atmosphériques situées entre plusieurs montagnes volcaniques. Face à vous se trouvent le mont Bromo, mais également les monts Batok et Semeru, ce dernier étant le point culminant de la région avec ses 3700 mètres d’altitude. Les trois pics font partie du parc national de Bromo-Tengger-Seremu, également connu pour ses nombreuses rivières, ses quatre lacs, et ses 160 espèces animales protégées comme le dhole, le cerf de Java, ou le paon vert. Une sublime visite vous y attend en marge de l’ascension du mont-Bromo.

Ce dernier a une signification particulière pour les peuples hindouistes de la région de Tengger. Le mont Bromo, nom dérivé de Brahma le dieu créateur de la Trimurti hindoue, était, aux XIVe et XVe siècles, considéré comme le lieu de résidence des trois grands dieux : Shiva, Vishnu, et donc Brahma. Son grand intérêt touristique actuel est qu’il offre une vue imprenable sur l’entièreté du parc national alentour. Dominé, à l’est, par quasiment aucun autre massif terrestre, le volcan se révèle être un emplacement extraordinaire pour contempler le lever du soleil. L’intérêt est donc de partir très tôt de Malang, vers 3h30 du matin, pour démarrer, de réputation, une des ascensions volcaniques les plus faciles du pays. Une heure et demi de trekking du pied du volcan vous sera assez pour atteindre le sommet et profiter d’un excellent petit-déjeuner en contemplant la grandeur environnante. N’oubliez pas d’emporter avec vous quelques vêtements chauds, les températures n’étant pas à sous-estimer, loin de là, de bonnes chaussures de marche, une lampe frontale pour la marche nocturne, et une écharpe ou un foulard humide qui fera office de masque contre les émanations de soufre.

indonesie Les volcans javanais : Mont-Bromo

 

Le KawahIjen et son lac turquoise

Quand on vous disait que quasiment rien à l’est n’obstruait la vue du mont Bromo, c’était sans compter sur le volcan KawahIjen, situé à quelques kilomètres du parc national Bromo-Tengger-Seremu, et mitoyen au détroit qui sépare l’île de Java et Bali. Toujours munis de votre kit d’aventurier, grimpeur de volcan, nous vous conseillons encore de partir de nuit pour profiter d’un sublime levé du soleil au sommet du KawahIjen. Il faudra cette fois-ci partir de la ville de Banyuwangi, qui se trouve du côté du détroit, mais beaucoup plus tôt car il vous faudra une heure pour atteindre le pied et parfois quatre heures pour monter au sommet du pic. Cette ascension-là s’avère plus éreintante que celle du mont Bromo, une bonne condition physique est primordiale. Bien que certains guides puissent vous faire débuter la randonnée depuis une altitude plus élevée, quelques treks durent jusqu’à quatre heures. À vous donc de choisir.

Votre ascension vous fera passer à travers des chemins plutôt escarpés. Avant d’atteindre le graal, et ces points culminants propices à la contemplation du lever du soleil, vous vous arrêterez devant un chef-d’oeuvre naturel à couper le souffle. Le lac turquoise. Celui-ci, extrêmement acide, qui possède une eau dotée d’un PH de 0,2, s’illuminera au rythme de l’aube. Vous pourrez y admirer d’immenses bulles se former à la surface. Mais attention n’allez pas tenter le diable à y faire un plongeon ! Lorsque vous arriverez finalement au sommet de la crête du volcan, vous pourrez, si vous êtes sur place assez tôt, admirer le lever du soleil dans un environnement et un ciel très clairs. De quoi se souvenir durablement de ce moment.

Leave a Reply

Your email address will not be published.